Il était une fois le wax

 

Le 10 août 2018, Montpellier.

Depuis toujours, j’associe le tissu wax à l’Afrique. Je ne me doutais pas alors que j’étais à côté de la plaque. Son histoire ne commence pas du tout en Afrique…mais beaucoup moins loin que vous ne pourriez l’imaginer…
Le wax est un tissu traditionnel 100% coton, imprimé sur les 2 faces à l’aide d’un système de cire (wax en anglais). C’est ce procédé d’impression qui a donné le nom au tissu.

Si on l’associe spontanément à l’Afrique, le wax trouve pourtant ses origines en Indonésie. À la fin du 19ème siècle, les colons hollandais en Indonésie s’inspirent de la technique d’impression à la cire du batik javanais pour teinter des tissus de coton avec de nouveaux motifs. Le tissu wax (également appelé le pagne wax) est né! Cependant, les Indonésiens boudent ces nouveaux tissus qu’ils jugent de qualité médiocre.

En revanche, les soldats ghanéens qui combattaient aux cotés de l’armée coloniale hollandaise en Indonésie furent immédiatement conquis par les imprimés du wax. De retour au Ghana, ils importent le wax qui connait alors un véritable succès auprès de la population locale. Le wax se popularise en Afrique de l’ouest, avec des motifs et des couleurs adaptées afin de séduire ce nouveau marché. Face au succès rencontré par les pagnes wax, plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest installent des usines de fabrication de wax afin de rivaliser contre le wax hollandais.

Ce sont les Nana Benz, femmes togolaises, qui ont popularisé et commercialisé en premières le wax en Afrique. Elles doivent ce surnom aux Mercedes dans lesquelles elles se plaisaient à se pavaner dans les années 70-80. Les Nana Benz ont été les premières femmes millionnaires d’Afrique. Ces femmes ont débuté le commerce de pagnes wax dans les années 1940-1950. Elles importaient des tissus du Ghana au Togo, puis elles ont proposé la revente de leurs modèles aux maisons de négoce installées au Togo.

Nana Benz (crédit photo: mivapedia)
Nana Benz (crédit photo: mivapedia)

Aujourd’hui, le wax est indissociable des cultures africaines. Les motifs imprimés sont d’ailleurs un véritable langage qui permet de transmettre des messages. Par exemple, le pagne « Hibiscus » ou « Fleurs de mariage » est offert en cadeau aux futurs époux. On peut également citer le pagne « L’œil de ma rivale ». Lorsqu’une femme porte ce motif, elle dit à sa rivale qu’elle fera tout pour préserver son foyer.

Actuellement, le principal producteur de wax se trouve en Hollande, d’où sont originaires les magnifiques wax Vlisco. Ce wax est connu pour sa qualité premium. L’autre grand producteur de wax est l’Afrique (Ghana, Niger, Côte-d’Ivoire). Il est important de noter que la majorité des tissus wax que nous connaissons aujourd’hui sont des imitations, produites en masse en Asie et enduites de cire après impression. Alors si vous souhaitez acheter du  vrai wax, prenez garde!!

Monia

 

Références
Petite histoire du wax_Frou-Frou Paris
Tendance : le langage du Wax décrypté dans deux livres_Jeune Afrique
Le wax: origines & fabrication_L’atelier de Maki
Origine et significations du wax: l’histoire derrière le tissu et les motifs_Awale Mag
Les Nana Benz de Lomé_Comi Toulabor
#Tissus # L’origine DU WAX_Deer & Doe

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s