Capp’O Sud

caposud

Mardi 5 juin, Montpellier.

Lorsque nous avons décidé de cibler la transformation agroalimentaire, nous avons tout de suite pensé à l’Institut National d’Etude Supérieures Agronomiques de Montpellier, aussi connu sous le nom de Montpellier SupAgro. C’est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, doté du statut de Grand établissement.

SupAgro, les chiffres clés
Parmi les services proposés par SupAgro, deux nous ont particulièrement intéressés: l’incubateur d’entreprises Agro Valo Méditerranée et la Cellule d’Appui aux Porteurs de Projet Orientés Sud, Capp’O Sud. C’est elle que nous avons rencontrée.

Capp’O Sud s’adresse à tous les porteurs de projet au Sud, qui souhaitent créer une activité ou une entreprise dans un pays du Maghreb, d’Afrique de l’Ouest, d’Amérique latine ou d’Asie. Tiens ça tombe bien! Nous sommes porteurs de projet et nous souhaitons travailler avec l’Afrique de l’Ouest! 🙂
Cette cellule met au service des porteurs de projet l’expertise, l’expérience et l’important réseau de contacts d’un campus au rayonnement international sur les thèmes de l’agronomie et du développement agricole, de l’agro-alimentaire et de l’environnement. Cet appui est aussi bien scientifique et technique que méthodologique.
Capp’O Sud dispose de partenariats avec de nombreuses universités ouest-africaines. Au Sénégal, la cellule collabore avec l’Institution Sainte Jeanne d’Arc, l’Université Gaston Bergé, l’Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar et l’ITA (Institut de Technologie Alimentaire). La cellule collabore également avec des incubateurs, des ONGs et des programmes de développement. La majeure partie de son activité est située en Afrique.

Nous avons contacté Mr Christian Baranger, Chargé de projet et animateur de la cellule Capp’O Sud. Mr Baranger possède un parcours professionnel impressionnant. Il a travaillé, entre autres, au Ministère de l’Agriculture, ainsi qu’au Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), dans l’Océan indien et au Brésil. Il a œuvré pour la Coopération Française en République Centrafricaine (appui aux structures rurales et accompagnement aux porteurs de micro-projets individuels). Depuis 4 ans, il est Chargé de Mission au sein du service «Développement, Expertise, Formation, Ingénierie pour le Sud » (DEFIS) de l’Institut des régions Chaudes (IRC) de Montpellier SupAgro. C’est le service DEFIS qui anime la cellule Capp’O Sud!

L'Equipe DEFIS
L’équipe du service DEFIS

Nous avons été chaleureusement accueillis à l’IRC, qui héberge la Cellule Capp’O Sud. Surprise, Mr Baranger n’était pas seul! Il était accompagné par Mme Christine Moretti, Chef de projet au service DEFIS. Mme Moretti est Ingénieure d’études à Montpellier SupAgro depuis bientôt 10 ans. Elle participe au montage et à la mise en œuvre de projets de coopération internationale et d’expertise avec des partenaires de pays en développement (Afrique, Amérique du Sud, Asie).
Autant dire que nous étions en présence de poids lourds du montage de projet en Afrique!

 

Après un bon café, nous nous installons dans une salle de réunion au 1er étage. Mr Baranger nous décrit les différentes missions de Capp’O Sud. En particulier, celle de  l’accompagnement de porteurs de projet externes mais également d’étudiants de SupAgro dans la création d’entreprise. Capp’O Sud joue un rôle important dans la sensibilisation des étudiants de l’IRC à l’entrepreneuriat en proposant différents cursus et modules dédiés à la création d’entreprise. La cellule a également établi de nombreux partenariats avec des incubateurs au Sud tels que La Fabrique (Burkina Faso), MakeSense (Sénégal), Cluster Menara (Maroc), SENS (Bénin), Jokkolabs (Côte d’Ivoire), Transform IECD (Côte d’ivoire).

Afin de valider leur formation, les étudiants sont soumis à un cas entrepreneurial. Soit le cas concerne leur propre projet, soit ils choisissent de travailler sur celui d’un porteur de projet externe (comme le nôtre par exemple, sacrée coïncidence!).

Dans le cas où nous collaborerions avec l’IRC, les étudiants (avec l’appui des experts/chercheurs de la cellule Capp’O Sud), prendraient en charge:

  • la bibliographie scientifique
  • l’aide dans l’élaboration de la recette/des mélanges
  • les tests produits en laboratoire (dans la Halle Technologique du CIRAD): analyses nutritionnelles et gustatives, composition, process, impact de la cuisson, sélection d’ingrédients adaptés…
  • le passage du stade artisanal au stade semi-industriel ou industriel
  • le sourcing des ingrédients en Afrique

Collaborer avec Capp’O Sud nous permettrait à la fois de soutenir des étudiants du Sud dans leur formation, élargir notre réseau en Afrique de l’Ouest et concrétiser une part importante de notre projet :).

Cette rencontre a été riche en informations et marque peut-être le début d’une future collaboration. Merci à Mr Baranger et Mme Moretti pour leur écoute et leur intérêt 🙂

A très vite pour la suite de l’aventure!

Monia

 

 

Une réflexion sur « Capp’O Sud »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s