Ministère de la Santé: Cellule Santé Digitale

Ministère de la santé_head

Mardi 17 avril, Dakar.

Grâce à un contact audacieusement pris par Monia (merci Monia !!), nous avons réussi à avoir une entrée au Ministère de la Santé. Direction le Centre Hospitalier National Universitaire de Fann, où se trouve également le Ministère. Le centre dispose de plusieurs compétences (ORL, neurologie, neurochirurgie, cardiologie…) et est notamment pionnier pour son expertise en Afrique dans le domaine de la psychiatrie.

Ministere2
Le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal

Nous avons rendez-vous pour un entretien de 45min avec le Docteur Ibrahima DIA. Le Docteur DIA est Géographe de la Santé et enseignant chercheur associé à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar et au CESAG. Il est aujourd’hui le Coordinateur de la Cellule de la Carte sanitaire et sociale et de la Santé digitale. Il est donc chargé de la Stratégie nationale e-santé (décidée fin 2016). Autrement dit, de la mise en place de tous les moyens digitaux (ex : téléconsultations) qui permettront aux populations isolées où dans le besoin d’avoir accès à la santé. Cette stratégie passe donc par l’utilisation des TIC ( Technologies de l’Information et de la Communication), en plein boom au Sénégal, et qui sont porteurs de grands espoirs pour résoudre certaines problématiques fondamentales du pays.

PSE
La stratégie de e-santé fait partie du vaste chantier PSE (Plan Sénégal Émergent) lancé par le président Macky Sall en 2014

La Cellule du Dr DIA a donc un rôle politique d’encadrement de toutes les initiatives prises par le public et le privé (startups, ONG…), de sélection des meilleurs projets et idées, et enfin de pilotage de leurs mises en pratique. Une tâche titanesque ! Comme il tient à nous le préciser, le Ministère ne développera pas les solutions e-santé, mais définira un cadre juridique et réglementaire. La Stratégie devrait être signée et validée par le Ministre de la Santé très prochainement, et les premières consultations lancées dans la foulée.

Le Docteur nous a rappelé dans un premier temps son rôle dans la mise en place de la Carte Sanitaire 2016-2020 : l’organisation de l’offre de soins, c’est-à-dire la répartition de tous les centres de soins sur l’ensemble du territoire, dans un souci d’équité (accessibilité géographique).

Puis il nous a présenté, de façon claire et organisée, les différentes problématiques auxquelles fait face le Sénégal, et auxquelles le numérique peut apporter une réponse :

  • Le manque ou l’absence d’accès aux structures de soins (le Dr nous a notamment cité l’absence de pédiatres dans certaines zones reculées)
  • La difficulté de la maîtrise des stocks de médicaments une fois sortis de la pharmacie ou du centre de santé. Et donc la problématique de l’utilisation de médicaments périmés
  • Le manque de laboratoires d’analyse
  • Les naissances et les décès non déclarés
  • Le manque d’interconnexion entre les ambulances et les urgences. Une information transmise à temps en amont au service d’urgence qui accueille le patient permettrait de sauver plus de vies
  • Des systèmes d’information hospitaliers non uniformisés et non connectés entre eux
  • La difficulté à assurer la traçabilité du patient. Beaucoup de registres de patients sont encore tenus à la main dans les centres de santé. Nous avons eu l’occasion de nous en rendre compte en interviewant une infirmière au centre de santé de Fadiouth.
Centre de santé
Le centre de santé de Fadiouth (120km au sud-est de Dakar)

La tâche est certes conséquente, mais l’espoir est permis, notamment grâce au numérique. La télémédecine (par exemple la consultation d’un médecin à distance par l’intermédiaire d’une application ou d’une interface mobile) peut ainsi répondre au manque de médecins dans les zones isolées. Le Ministère de la Santé, prenant appui sur la forte pénétration du mobile dans la société sénégalaise, a déployé en 2016 le programme M-Diabète. Ce programme permet à des personnes diabétiques de recevoir des conseils par SMS pour gérer leur diabète au quotidien, mais également sensibiliser les personnes non-diabétiques. Il a connu un succès important avec 50 000 inscrits (on estime que 400 000 personnes sont diabétiques au Sénégal*).

M-Diabète
Le programme M-Diabète

Concernant le manque de laboratoires d’analyse, une solution envisagée est l’utilisation de drones pour la délivrance de médicaments en zones reculées, et le transport d’échantillons ou de poches de sang. Cette technique ne relève pas de la science-fiction et a été testée pour la première fois au Rwanda.

63e0151_28703-hmzxpd.53z0x2bj4i
La livraison de poches de sang par drones est depuis peu une réalité, ici au Rwanda (source: Le Monde)

Une meilleure efficience dans l’harmonisation des SI (systèmes d’information) des hôpitaux et centres de soins est également possible aujourd’hui avec des systèmes comme le DHIS2, qui permet une remontée d’information du niveau local au niveau national, et ainsi mieux appréhender les besoins. Utilisé dans 42 pays africains, ce logiciel libre peut être adapté aux besoins spécifiques de chaque pays.

La e-formation (ou e-learning) des personnels de santé est une autre utilisation possible des TIC. Le Dr DIA nous a en effet expliqué que des centres de santé ne disposant que d’un médecin chef souffraient de l’absence de ce dernier qui devait se déplacer pour se former. La formation à distance est donc une réponse efficace.

Nous n’avons certes pas couverts toutes les problématiques et solutions envisageables au cours de notre entrevue avec le Dr DIA, mais nous avons compris qu’une stratégie se basant sur les avantages du numérique (et faisant appel à tous les acteurs de la santé) pouvait changer la donne, au Sénégal et ailleurs.

Merci au Dr DIA pour son chaleureux accueil !

Edouard

*Site de l’OMS, http://www.who.int/features/2014/mobile-phones-diabetes-ramadan/fr/

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s